Elon Musk, fondateur de Tesla

Tesla Energie peut changer le monde

En fait, c’est simple. Il suffit de changer le monde.

Je viens de regarder avec un peu de retard la conférence de presse de @ElonMusk, le boss de @Tesla et sans doute l’un des plus enthousiasmants entrepreneurs de la planète. Il y annonce #TeslaEnergy, une initiative visant à nous rendre autonome de la production d’électricité à base de carburants fossiles, comme le gaz ou le pétrole, mais aussi de l’énergie nucléaire.

Le principe est simple : Utiliser des panneaux pour capter l’énergie propre et gratuite que produit le soleil puis la stocker dans des batteries performantes, nommées #Powerwall pour un usage domestique et #PowerPack pour un usage industriel.

Les PowerWalls produisent 10Kwh et les PowerPacks produisent 1Gwh.

Vous pouvez d’ores et déjà commander les PowerWalls sur le site Tesla pour les recevoir d’ici quelques mois. Cela vous coutera $3,500 pièce, auquel vous devrez ajouter l’installation et les panneaux solaires. Cela peut sembler cher, mais en combinant 2 ou 3 d’entre eux (jusqu’à 9 en fait), vous pouvez être totalement « off the grid » c’est à dire vous affranchir totalement des lignes électriques traditionnelles. En quelques années, avec l’explosion du prix de l’électricité, vous devriez rentrer dans vos frais et devenir rentables, donc même si vous vous foutez de l’avenir de la planète comme de celui du communisme, vous avez quand même une bonne raison de jeter un oeil à cette option.

Je vous invite vraiment à regarder ces 18 minutes de Keynote, pour plusieurs raisons.

D’abord, vous allez en savoir un peu plus que ces quelques lignes ne vous laissent entrevoir. Il y a bien plus derrière cette annonce qu’un simple nouveau device sympa.

Par ailleurs, Elon Musk est un grand orateur assez maladroit ce qui le rend vraiment attachant quand il vous parle de projets plus grands que la vie elle-même. Vous devriez sourire plusieurs fois… et c’est même sous-titré pour ceux dont l’Anglais n’est pas facile d’accès.

De plus, il va vous expliquer comment un changement radical de notre impact sur l’environnement est possible, dans les quelques années qui viennent seulement. On ne parle pas d’un imbécile heureux qui se ferait plaisir en nous survendant un monde meilleur utopique, on parle d’un génie de l’entrepreneuriat – et sans doute un grand rêveur tout de même – qui est en train de réaliser le tour de magie qu’il nous présente pendant que j’écris ces lignes.

Enfin, je crois que nous avons tous besoin, de temps en temps, que quelqu’un nous encourage à offrir le meilleur de nous-même, à croire qu’on peut changer les choses – aussi infime soit notre impact sur les problèmes que nous voulons résoudre, il est important que nous le fassions et allions au bout – et que ce futur gris et hostile que nous voyons approcher n’est pas inéluctable.

Pendant que des gouvernements votent des lois liberticides dont ils ne comprennent ni les enjeux, ni l’inutilité, ou qu’ils essayent de se mettre d’accord sur l’urgence de définir un objectif à atteindre en termes de lutte contre le réchauffement climatique, d’autres, comme Elon Musk, apportent les solutions qu’ils ont fait naitre eux-mêmes puis mettent en oeuvre sans attendre l’avis de ces mêmes gouvernements.

Il est de bon ton de décrier le secteur privé pour ses aspects sauvages, mais il faut aussi savoir parfois reconnaitre que ce même capitalisme peut apporter autre chose que des #subprimes ou des #OGM ; En brevetant ces technologies dans un format open-source, Tesla laisse la possibilité pour que tous ceux qui le souhaitent d’apporter leur pierre à l’édifice dans ce combat qui nous concerne tous.

J’ai toujours cru que seule la technologie pouvait nous venir en aide devant les challenges que l’humanité va devoir relever et Elon Musk vient une nouvelle fois faire la démonstration que j’ai raison d’y croire.

« Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait ».

10 réflexions sur “ Tesla Energie peut changer le monde ”

  1. oui mais alors comment on fait si on ne se fout ni de l’avenir de la planète ni de celui du communisme?
    En l’occurrence avec le communisme (le vrai hein, pas le truc à moustache que le gens y croient que c’est du communisme) on pourrait peut-être envisager des powerwall pour tous les prolétaires de la planète, parce que là, si la transition énergétique est à 10K€ par foyer, ça va pas concerner grand monde 🙂

  2. Par contre je ne suis pas d’accord ton avant dernier paragraphe. Quel rapport entre le capitalisme et l’open-source? Il me semble que ce qui fait la renommée d’Elon Musk c’est justement qu’il est en rupture avec le modèle capitaliste. Il est l’exception qui confirme la règle. En fait la vraie question (me semble-t-il) est : est-il impossible que ce genre d’innovation se fasse en dehors du privé?
    Moi je pense que oui.

  3. @JCFrog 3 commentaires ? Tu bégayes 🙂

    La transition énergétique à – plutôt – $6,000 rapporté au coût de la maison ou de l’appartement, c’est plus qu’abordable. On est pas en train de parler d’investir pour le fun dans la dernière TV connectée en 3D. Je trouve que c’est un tour de force d’être aussi compétitif sur une technologie aussi nouvelle, et plein d’espoir pour que le prix s’effondre très vite – ou que les performances explosent – avec l’arrivée sur le mass market.

    Mon point sur le capitalisme est le suivant : On peut investir des fonds privés pour faire de grandes choses, essayer de devenir très riche avec et pourtant, ne pas perdre le sens de ce qui est important, en ouvrant avant même de l’avoir rentabilisée une technologie qui a couté un rein à mettre au point au plus grand nombre pour en accélérer le développement et l’accessibilité à tous.

    Il est sans doute possible de le faire avec des fonds publics, mais d’une part cela couterait infiniment plus cher (voir la différence de structure de coûts entre la NASA et SpaceX) notamment le temps que tous les étages se gavent au passage, et ce serait également infiniment plus lent, le temps que tous les petits chefs aient vu leur susceptibilité ménagée lors de diverses cocktails, remises de prix et déclarations politiques. Je pense qu’en confiant le problème du réchauffement climatique aux politiques, nous devrions arriver à nous mettre d’accord en 2050 pour dire quelle était la température en 2020.

    Tout est possible dans le secteur public comme dans le secteur privé. Il y a juste une voie pour laquelle nous n’avons ni la patience, ni les moyens.

    Pour finir, si tu veux défendre le communisme sans moustache – sans aucun doute le plus pur comme le plus utopique – je te conseille d’ouvrir un blog pour exprimer ta pensée ou, pourquoi pas, de mettre tes idées en chansons. La liberté d’expression est mourante donc nous devrions en profiter très vite ! 😉

  4. Excellent article. Bien d’avoir précisé la notion d’open source, peux de gens savent l’importance de cette démarche. En revanche, je penses que se serait plutôt « off the grid » que « of the grid ».

  5. Cet Elon Musk, la seule chose qui lui manque, c’est de la compétition ! On y travaille …

  6. Sa présentation était excellente à échelle « humaine ». J’entends par là qu’il est convaincu et s’implique à fond dans ses idées. J’admire l’homme.
    Par contre, la solution qu’il propose reste remplie de mystère :
    – c’est bien de prévoir des panneaux solaires encore faut-il qu’ils aient un bon rendement et une R&D suffisante pour permettre la construction de ces panneaux de manière écologique. En France, c’est quasi impossible car EDF prend un malin plaisir à défoncer tout ce qui n’est pas nucléaire (encore un exemple récemment : http://www.reporterre.net/EDF-saborde-un-champion-francais)
    – quelle technologie pour ces batteries ? Lithium-ion ? Le lithium ne se chie pas et c’est à l’heure actuelle des ouvriers dans des pays du tiers monde qui l’extrait .. quand ce ne sont pas des gosses. SI c’est au lithium alors ce veut dire qu’il faut remplacer les batteries, tous les combien de temps ? Ou en est l’avancement pour les batteries basées sur le graphite par exemple.

    Je salue son initiative mais pour moi, elle n’a pas résolu encore le problème du stockage. Sa powerwall, c’est juste une batterie intelligente bien packagée pour vendre du rêve OFF the grid et du concret UNIQUEMENT si tu n’es pas le seul pelé à l’installer dans ta maison. Avec 3500 € d’achat, ça va sur la bonne voie, mais il va devoir s’armer de patience avant de renverser les lobbyistes de l’énergie … notamment en France.

    En tout cas, j’y crois quand même.

  7. @Kyoku57 Je n’en sais pas beaucoup plus sur la technologie, mais force est de constater qu’ils ont vendu les 80,000 exemplaires qu’ils sont capables de produire dès les 1er jours. Ça ressemble suffisamment à un marché de masse pour que les performances arrivent dans la foulée. Je suis donc particulièrement optimiste. La voiture a tenu ses promesses pour l’instant. Je ne vois pas pourquoi une technologie « plus simple » ne le ferait pas.

  8. Bonjour
    La solution panneaux solaire est certe un proncipe positif. La question ne se discute pas techniquement avec l’amélioration des batteries. Néanmoins sachez que depuis les premiers panneaux soalires et éoliennes les chercheurs en physique électrique ne se sont pas rendormis sur leurs lauriers et même bien avant le solaire/éoloien ils étaient en laboratoire sur d’autres concepts énergétiques désormais applicables et qui commence à arriver en sourdine sur le marché mondial. Il est faisable de produire de l’électricité désormais 100% écologique et ou que vous voulez en ce monde afin de répondre à de nombreuses solutions attendues et cela pour des prix de production trés bas et un coût du Kwh accessible à tous mêmes aux plus pauvres en certains pays. ne vous affolez pas trop vite sur les dernières nouveautés donc, pour certains elles sont déja dépassées avant même de se développer… cherchez mieux sur Internet dans la jungle des informations donc. Salutations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.