Le SEO est mourant…

J’aime les gens qui font du SEO c’est à dire les Experts en Search Engine Optimization car ils sont, quelque part, une alchimie réussie entre le commerçant et le technicien, le tout saupoudré parfois d’une forme de magie.

C’est un métier à part dans l’univers de l’Internet dont le but est très simple : amener depuis les moteurs de recherche le plus grand nombre de personnes d’une typologie spécifique vers une page ou un profil cible.

Beaucoup les voient d’un mauvais oeil, parce que les Black Hats – comprenez ceux qui utilisent des méthodes peu éthiques en essayant de tromper les algorithmes de Search – sont toujours davantage mis en avant que les White Hats – c’est à dire les autres. Mais quand on y pense vraiment, la vraie raison pour laquelle ils ont une image parfois sulfureuse est que, Black ou White Hats, il n’y a pas réellement de méthode élégante pour bien faire ce métier.

Optimiser un site pour qu’il monte dans les résultats d’une recherche revient à essayer d’influencer le moteur en question, à essayer de tromper son algorithme pour qu’il préfère tel site et non tel autre. A un moment donné, on peut se raconter des histoires mais, pour schématiser, les Experts SEO sont à l’Internet, ce que les rabatteurs que l’on trouve dans les Souks de Djerba ou de Marrakech sont au petit commerce pour touristes ; Ils sont là pour vous faire entrer dans les boutiques et les plus persuasifs ou accrocheurs sont les meilleurs, ne laissant que peu de place à « votre propre algorithme de décision ». Je sens déjà que certains de mes amis faisant ce métier vont apprécier la parabole… 🙂

En face de ces vrais ninjas – au moins pour les meilleurs – se trouvent les ingénieurs de Google et consorts. Autant dire que les deux jouent au gendarme et au voleur depuis que le Search existe et Google n’aime pas vraiment qu’on vienne enfumer son algorithme. C’est d’ailleurs pour cela qu’il le change aussi souvent.

Récemment, le combat a pris une tournure différente, plus inégale, par l’injection d’une forte dose sociale dans les classements de résultats. Certains, dont je fais parti, commencent à prédire la mort du SEO tel que nous le connaissons aujourd’hui, ou plutôt tel que nous le connaissions hier.

Pourtant, on n’a jamais eu autant besoin d’amener du monde vers nos pages, nos profils Facebook, nos comptes Twitter ou nos applications mobiles. Le volume d’information produit puis publié et surtout, relayé, est gigantesque, plus gros qu’il ne l’a jamais été et ça va en s’accélérant. La concurrence pour la recherche de visibilité s’en trouve décuplée. Si les SEO purs qui ne voudront pas se remettre en question vont sans doute disparaitre, la plupart devrait évoluer vers un rôle plus transverse et complexe : celui de Trafic Manager, qui existe déjà aujourd’hui sans avoir encore pris tout son essort.

La différence va se faire notamment par une plus grande intégration de leur travail avec celui d’autres métiers de l’Internet, à commencer surtout par les Community Managers. En effet, l’une des évolutions de l’ensemble des Searchs est d’intégrer le plus possible d’influence sociale dans les résultats, comme une manière de faire confiance aux humains là où les bots trouvent leurs limites. C’est vrai pour les moteurs mais aussi pour la portée et la visibilité – donc la génération de trafic – dans Facebook et, dans une moindre mesure mais en croissance, sur des mécaniques un peu plus subtiles de Twitter. C’est une différence majeure parce que les Experts SEO qui travaillaient le plus souvent de façon autonomes – avec le concours ponctuel de développeurs spécialisés surtout pour les missions e-commerce – vont devoir collaborer avec les CM, dont la culture est quasiment à l’opposée, très ancrée dans le qualitatif et dans l’humain. Les 1er seront donc sous la surveillance des 2nds, inquiets de les voir malmener les communautés qu’ils ont déjà tant de mal à séduire et fidéliser… et les 2nds prendront la pression des 1er pour produire toujours plus de contenu « bankable » car pour générer du trafic, il faut s’appuyer sur quelque chose, donner du carburant.

L’autre différence notable à mon sens, est que le panel de techniques et de méthodes à disposition des ex-SEO devenus Trafic Managers va s’élargir et ceux-ci devront intervenir plus en amont qu’aujourd’hui, pour intégrer leurs conseils directement dans les Stratégies, notamment en Médias Sociaux ou Mobile.

Enfin, de nouveaux practices vont apparaitre, comme un qui m’intéresse forcément plus que les autres et que @JulienGautier porte chez Digidust : l’ASO – pour AppStore Optimisation – car les experts en SEO seront les plus légitimes pour s’attaquer à cet énorme marché dès qu’il aura un peu stabilisé son périmètre.

Quelle que soit la qualité de vos applications mobiles, des pages Facebook et des comptes Twitter que vous gérez ou des sites dont vous avez la responsabilité, vous devez amener du monde dessus pour ne pas vous retrouver avec « The Best Kept Secret in the World ». Il n’y a pas de succès sans client, sans utilisateur…

C’était le job des Experts SEO, ce sera celui de leur évolution, les Trafic Managers. Ils devront offrir une expertise plus large qu’avant mais pourront également mieux monétiser leurs services, la technicité déployée étant bien plus riche et surtout, les bénéfices pour le clients pouvant être spectaculaires.

Là où certains prédisent donc la mort du SEO, j’ai plutôt tendance à y voir l’avènement d’une forme de maturité et une prise de pouvoir importante dans la chaine de valeur de nos métiers. Je crois même que ces services seront la partie du Marketing Digital ayant l’un des meilleurs rapports Investissement / Performances, basant cette intuition sur une extrapolation des performances des meilleures campagnes SEO à laquelle on peut appliquer un coefficient accélérateur lié à un environnement largement complexifié et plus concurrentiel.

J’ai deux raisons précises pour me réjouir de ce constat encourageant et de cette analyse qui n’engage évidemment que moi.

La première est que j’ai beaucoup d’amis dont le métier est justement de proposer des prestations de SEO… et je crois qu’ils ont un bel avenir devant eux s’ils prennent le virage dont nous avons parlé.

La deuxième est que je crois tellement à ce que je dis, que Digidust va lancer dès Septembre une offre – dont le nom de code actuel est « Digidust SuperCharged » – qui visera à amener des tonnes de trafic qualifié vers les pages Facebook, les comptes Twitter, les pages des Applications Mobiles dans les App Stores voir même directement sur le mobile ou vers tout autre élément d’un dispositif digital.

Cela fait plusieurs mois que nous menons des travaux de recherche et que nous faisons des tests, pour élaborer des méthodes aussi efficaces que possible tout en restant compatible avec l’exigence de qualité – vous pouvez lire éthique, c’est presque cela – que nous demandent nos clients… mais aussi les propres Community Managers de Digidust !

Et pour se faire, il n’y a pas de secret, nous avons décidé de nous associer avec l’un des meilleurs experts SEO que je connaissais et de travailler de concert pour adapter « Digidust SuperCharged » à l’évolution du marché que nous pressentons telle que je viens de la décrire.

Je sens que je vais aimer les Trafic Managers comme j’aimais les Experts SEO et quelque chose me dit que la part de magie de ce métier, faite d’analyse de performances et d’optimisation permanente, non seulement ne disparaitra pas mais au contraire, continuera de me fasciner, avec en plus cet ingrédient secret si cher à Pô, le héros de Kung Fu Panda. Tiens ? Un panda…

PS : Chers amis experts en SEO, je sens bien que vous allez avoir envie de m’expliquer à quel point j’ai tort et vous êtes les bienvenus ! Sachez que tous les liens de ce blog sont en DoFollow… N’en abusez pas ! 😉

10 réflexions sur “ Le SEO est mourant… ”

  1. Chers amis chasseurs de backlinks, juste pour mémoire, « ne pas abuser du DoFollow » est mettre un vrai nom dans la case nom et non pas des mots clés, sinon, votre lien est supprimé.

    Svetlana, qui est aussi venu chercher un backlink, l’a fait « proprement » avec un commentaire pertinent et un prénom. Son URL est donc toujours là… 🙂

  2. J’ai oublié la raison : Je discute avec des humains… C’est pour ça que j’aime bien avoir des prénoms et non des « CapitaineSEO » ou « GénéralBackLink » !

  3. J’aime bien faire ce genre de titre un peu décalés, c’est comme une seconde nature.
    Désolé pour ceux que j’ai pu induire en erreur…

  4. @StéphaneMarec Il n’est nullement question de les fusionner, il est question de les amener à travailler étroitement ensemble. Ce sont des métiers trop différents pour, à haut niveau d’expertise, reposer dans les mains d’une seule et même personne.

    Merci à tous pour vos commentaires, constructifs et passionnants ! L’avis des experts que sont certains d’entre vous vient très largement enrichir le débat, bravo !

  5. @JCFrog Le truc, c’est que quand tu parles de trafic à des gens qui en sont des spécialistes, forcément, il y a des effets de bord. Vivement que je fasse une note sur le bon Bordeaux pour voir si je reçois des bouteilles !

  6. Je viens de l’approuver, il était parti en Spam… sans que je ne sache pourquoi (j’ai surtout peu de temps pour regarder :-)).

  7. Mais non, Stéphane… Jusqu’ici, la majorité des commentaires sont sympa, intelligents et constructifs. On discute, c’est à ça que sert un blog, non ?

  8. @Stéphane C’est sympa de te présenter ainsi, content de te « rencontrer ». Décidément, ce blog ouvre en permanence mon horizon ! Tu peux y laisser quelques empreintes, ce n’est pas grave, je ne suis pas du genre à demander à mes invités d’utiliser des patins quand ils entrent.

    A te lire, je n’ai pas eu l’impression que tu étais si fou que ça… Bravo pour avoir créé une boite et l’avoir fait vivre pendant déjà 10 ans. Pas simple tous les jours d’être entrepreneur, donc 10 ans up & running, c’est très respectable. Je souhaite encore de très nombreuses autres années à ton agence !

    Tiens, au passage, tant qu’on y est, si d’autres entrepreneur du SEO veulent se présenter, ils sont également les bienvenus… Evidemment, n’en faites pas une foire à la déballe de vos services avec du backlink dans tous les sens, je serais obligé de perdre un temps fou à tout nettoyer et ce n’est pas l’esprit…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.