Le changement, c’est la vie

Comme notre écosystème, j’ai beaucoup changé ces dernières années. Je me suis assagi sur de nombreux sujet, j’ai gagné en patience sauf sur certains sujets pour lesquels cette maturité nouvelle m’a amené à ne plus avoir de patience du tout. Je suis passé par des très hauts et des assez bas, à me poser beaucoup de questions sur ce qui était important, vraiment important.

Vous aussi ! Vous avez changé, individuellement et collectivement, en tant que communauté, ma communauté. Regardez-bien, nous avons tous une communauté… Beaucoup des amis de ce blog, ceux de la 1ère heure, sont partis. J’ai fini par les lasser, ma ligne éditoriale a si souvent changé, tout comme mes humeurs. Longtemps dans le consensus, j’ai réduit drastiquement le nombre des sujets sur lesquels j’acceptais de transiger. Forcément, cela peut heurter ceux qui ne voient que le gars gentil et toujours prêt à aider qui est en moi. De nouveaux lecteurs, le plus souvent silencieux, sont arrivés grace à Twitter et Google. Ceux-là ne parlent pas ou peu. Ils likent ou ReTweetent, faisant monter les compteurs parfois de façon vertigineuse. Le Like et le RT sont un moyen d’expression, comme les commentaires l’étaient fut un temps. C’est plus rapide, plus facile et cela permet aussi de se tromper, de s’offrir un fusible en défendant auprès du troll d’un soir une interprétation erronée : « Je l’ai relayé car j’ai été choqué » versus « Je l’ai relayé car il a vraiment raison ». Enfin, et j’en suis immensément fier, il y a la base, les fondations, ma bande… Ceux qui étaient là en 2004 et sont toujours là aujourd’hui. Beaucoup d’entre vous – je sais que vous souriez en ce moment car vous vous êtes reconnus – sont à présent des copains, parfois des associés, salariés ou partenaires, certains même des amis ! Vous êtes tous ici les bienvenus… mais eux un peu plus que qui que ce soit d’autre.

Creuser

Il y a quelques mois, j’ai mis hors ligne toutes mes précédentes notes. Elles étaient périmées, à mes yeux ou aux yeux des circonstances, mais j’ai près de 8 années d’archives, qui sont toutes un peu de ma vie et que je garde pour mes enfants, comme un journal extime. Toutefois, sur une idée déclinée de celle qu’Alexandre B m’a suggéré en commentaires de cette note, lors de l’expérience du payant, je vais republier celles qui ont rencontré un certain écho chez vous, pour que ceux qui nous ont rejoint ces derniers temps puissent les lire aussi.

Mais comme vous, le marché, le Monde et moi avons tous changé, je vais les reprendre avant et les retoucher pour qu’elles soient en cohérence avec ceux et celui que nous sommes tous devenus. A l’heure d’écrire ces lignes, je n’ai pas commencé à relire la moindre d’entre elles et je dois vous avouer que je suis un peu inquiet. J’ai peur d’avoir changé au point de ne plus me reconnaitre dans les verbes, au point surtout de devoir me contredire par le pouvoir que les quelques cheveux blancs supplémentaires me confèrent aujourd’hui et surtout, de m’apercevoir que certaines de mes valeurs se sont perdues dans la bataille. Plus que jamais, je sens que le vieil adage si pratique statuant qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis va être à la mode sur ce blog.

La première va paraitre dans quelques jours.
Je peux compter sur vous pour ne pas tomber dans la facilité en soulignant mes éventuelles incohérences ou pour le faire avec humour voir une vanne qui fasse encaisser plus facilement la pique ? 🙂

2 réflexions sur “ Le changement, c’est la vie ”

  1. @ECalmels Non, ce n’est pas ce que je vais faire car les erreurs ont un coté plutôt marrant en fait et je conserve quoi qu’il en soit la version originale… ne serait-ce que pour les enfants. Juste modifier des tournures de phrases qui auraient moins de sens, comme les remarques sur Flickr qui s’adaptent mieux à Instagram aujourd’hui.

    Le sens de la note doit rester le même sinon ça ne fonctionne pas, et pour ne pas changer le sens, je ne peux ni estomper, ni magnifier. Ne t’inquiète pas 🙂

  2. @Sophie Changer avec le temps ne me semble pas honteux, surtout sur des opinions mêlant sentiments et front technologique. Je pense même que c’est l’inverse qui serait inquiétant. Pas de soucis pour assumer donc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.