Je vous souhaite…

Si j’en crois la tradition, nous avons jusqu’au 31 Janvier 2014 pour présenter nos voeux à ceux qui comptent pour nous, quel que soit le sens que vous souhaitiez donner au mot « comptent ». L’innovation technologique va nous sauver, j’en suis convaincu. Elle nous permettra de nous nourrir, de nous guérir et d’améliorer notre sécurité, en tant qu’individu ou nation, et ce, malgré la croissance irraisonnée de notre démographie. Toutefois, elle n’a pas encore résolu la question des voeux de la nouvelle année.

Evidemment, cela demande un peu de temps, pour passer des usages les pires aux usages les meilleurs. Ce n’est pas une question de maturité des outils, mais plutôt de ceux qui les utilisent. Je dois l’avouer, j’ai déjà fait un envoi massif de SMS à l’ensemble de mon carnet d’adresse, avec un joli « Je vous souhaite une bonne année. I wish you a Happy New Year. Pierre-Olivier ». J’étais ravi que la technologie me permette enfin, à l’époque, d’écrire à tous les gens que j’avais croisé un jour sans que cela ne me prenne plus de 5 minutes. Le lendemain, j’appelais les gens que je connaissais vraiment, ma famille, mes amis, pour leur présenter mes voeux. Ils avaient d’ailleurs reçu eux aussi ce SMS.

C’était ridicule, je le sais maintenant et je le regrette… mais comme je le soulignais un peu plus haut, c’est le manque de maturité qui vient pervertir les outils, pas les outils qui sont pervers par eux-mêmes. L’expérience et le temps sont intimement liés.

love

Avec les années, j’ai essayé tout un tas de techniques différentes, allant du SMS personnalisé à l’e-mailing en passant par une journée entière d’appels téléphoniques et, évidemment, la carte de voeux d’entreprise. Rien de tout cela ne me satisfaisait sans que je ne sache trop pourquoi. Il y a 3 ans, je me suis vraiment posé la question, comme on essaye de résoudre un problème important… et j’ai enfin compris.

Les outils important peu, c’est bien le message qui compte. Je ne veux pas présenter des voeux parce qu’on est en Janvier et que c’est la tradition, je veux présenter des voeux parce que je souhaite réellement de bonnes choses à ceux que j’aime ou je respecte. Et pour que ces messages portent tout leur sens, ils doivent être sincères, personnels, réfléchis. Evidemment, cela prend du temps de faire du sur-mesure versus du prêt-à-porter, mais c’est tellement plus joli et élégant. Surtout, et c’est là le point que je crois important dans ce post, j’ai reçu en retour des messages qui m’ont beaucoup touchés parce que chacun avait fait l’effort, du coup, de m’écrire avec autant de sincérité. Ce que je veux dire par là, c’est que si tu donnes de l’attention et de l’amour, tu en reçois en retour, spontanément… naturellement. J’en ai parlé ce matin sur Twitter et j’ai eu quelques retours intéressants, que je vous livre ci-dessous…

 

 

 

J’arrête là, mais cela me laisse penser que je ne suis pas le seul à être en quête de sens dans mes échanges avec les autres. On vous parle souvent d’infobésité, des ces inbox qui ne désemplissent jamais, des « dangers » du Web Social et de l’isolement de tous derrière l’écran. Je pense que c’est une erreur telle qu’elle ne mérite même pas les débats que des psychologues en carton nous ressortent chaque fois qu’un gars se suicide, un iPhone à la main.

Je peux, ce 3 janvier 2014, toucher plus de monde et leur parler, que jamais auparavant. Les isolés en milieu rural, les timides, ceux qui peinent à s’exprimer devant d’autres personnes, peuvent le faire calmement, sans stress et où qu’ils soient. Même les extravertis hardcores experts en diarrhées verbales doivent prendre le temps avant de s’exprimer, mettant ainsi de la clarté dans leurs propos.

Il n’a jamais été aussi simple de rompre son isolement, bien plus que cela ne l’était quand j’étais enfant. Mais les fondamentaux de la communication restent inchangés : Le message est le plus important. Si ce que vous dites n’a pas de sens pour l’audience que vous visez, vous aurez beau avoir les meilleurs outils du monde, le message sera entendu mais pas écouté.

Cette année, je vais donc envoyer des emails hautement personnalisés et sincères à quelques personnes, très importantes à mes yeux pour de multiples raisons qui ne sont d’ailleurs pas toujours les mêmes. Cela prendra du temps et je vais devoir oublier du monde pour me concentrer sur une grosse poignée. Toutefois, je suis certain qu’aucun des oubliés ne m’en voudra, car l’alternative serait une déclinaison un peu plus moderne du SMS pathétique que j’avais envoyé il y a des années, et je crois que c’est pire. De toutes façons, prendre du temps pour dire aux gens pourquoi on les aime ou on les admire, puis leur souhaiter du bonheur est un bon moyen de « perdre son temps ».

Je vous souhaite, en 2014, d’avoir des amis sincères qui vous enverrons des voeux écrits ou dits pour vous et personne d’autre. Je vous souhaite de ressentir ce frisson à la lecture des premiers mots qui vous parlent de vous, de lire ces phrases justes et réfléchies qui font écho jusqu’au fond de votre âme et surtout, d’avoir une folle envie à votre tour de répondre à ces personnes qui vous témoignent autant d’attention pour leur dire à quel point elles comptent elles aussi pour vous.

4 réflexions sur “ Je vous souhaite… ”

  1. Je fais un truc encore plus dingue : j’envois des cartes « papier » par la poste !! avec un message différent pour chacune des personnes.
    J’y ai passé toute ma journée de Jeudi.
    Je pense que le message personnalisé, couplé à recevoir une « vrai » carte alors que les emails ou carte de voeux électroniques sont tellement répandus, que cela démontre une attention qui touche. C’est ainsi l’occasion pour moi de frapper à la porte de personnes qui me sont cher mais avec qui la fréquence de mes échanges est limité.

    Et puis… ce n’est qu’une fois par an !

  2. @Eric Tu es un grand malade, ça ne compte pas. Je n’écris que pour les gens normaux. Si ça se trouve, tu dis bonjour aux gens que tu croises, remercie quand on t’offre quelque chose et ouvre la porte aux dames… N’importe quoi !

  3. Ce n’est pas un truc de malade du tout, ça me ferait plaisir que mes connaissances pensent à moi avec une carte spécialement pour moi. Et une petite visite « personnalisé » aussi 🙂 Je le fait souvent, mais cette année, je n’ai pas pu.

  4. Sympas ces voeux.

    J’ai bien aimé ceux-ci aussi http://randsinrepose.com/archives/the-builders-high/
    Dans l’esprit, on y retrouve certaines idées similaires mais pas que …

    Comme je suis mauvais dans cet exercice, je m’abstiens et je laisse le bon temps rouler. Positif dans le refus du stress. Je suis sûr que c’est comme ça que 2014 se passera le mieux. On en reparlera en 2015 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.