Google Glass comme un milestone

Vous avez entendu parler de Google Glass ces derniers jours, à moins que vous ne viviez loin de toute connexion, en Corée du Nord. L’article le plus complet que j’ai lu jusqu’à présent est celui de The Verge. Comme je sais que vous n’aimez pas lire les textes trop longs, je vous met ci-dessous la vidéo réalisée par The Verge, que je trouve assez pédagogique, même si les plus Gaulois d’entre vous devront quand même se mettre à l’Anglais pour vraiment en profiter.

Je suis fan !

Et pour une fois, ce n’est pas l’acheteur compulsif au cerveau embrumé par la geekitude qui est en moi qui porte cet enthousiasme, mais l’éternel optimiste qui pense que seule la technologie pourra un jour nous sauver.

A ce stade, je les trouve moches et les features annoncées ne me font pas encore vraiment rêver, si ce n’est peut-être la Navigation « tête haute » car j’ai un sens de l’orientation proche de celui d’un lemming. Pourtant, et c’est plutôt bien expliqué par les grosses têtes de chez Google, je pense qu’il s’agit d’un joli premier pas pour nous affranchir de la technologie en l’intégrant mieux dans notre vie quotidienne.

Il ne faut pas se mentir : L’entrée de la technologie dans nos vies ne laisse pas de place à un retour en arrière. Si vous ne le ressentez pas ainsi, allez au bout de votre logique et posez votre téléphone une semaine ; On se reparle juste après.

Toutefois, je pense que les courbes d’apprentissage des innovations réussies sont toujours les mêmes. Au début, on s’accroche un peu avant de commencer à s’enthousiasmer. Très vite, on devient boulimique en utilisant, par exemple, son téléphone pour envoyer un message au gars assis à coté de soi… puis vient la maturité, cette période où l’outil, le service, l’innovation vient trouver sa vraie place dans notre vie et donne la plénitude de sa valeur.

Pouvoir envoyer un message peut se faire, assis devant son ordinateur… mais c’est mieux de le faire grace à une technologie mobile comme votre smartphone, au moment précis où l’on a quelque chose à dire. Là où cela devient vraiment ultime, c’est quand votre smartphone lui-même disparait, pour ne laisser la place qu’à l’option, à l’acte, à la valeur… presque sans y penser, toujours sans la contrainte.

Les Google Glass sont une étape de plus vers cet idéal d’une technologie asservie, performante, invisible et utile. Ne vous y trompez pas : Google parle d’ordinateur, pas d’accessoire ou d’extension de votre portable. On est bien sur un milestone, après la tablette ou le téléphone. Ils envisagent même une distribution physique sur le modèle des Apple Stores, notamment pour convaincre le monde que ce produit vient changer la donne.

Je ne pense pas casser ma tirelire pour cette première version – même si je ne suis pas vraiment immunisé contre ce genre de coup de tête – mais j’attend avec impatience la suite, l’évolution qui rendra l’expérience utilisateur encore plus fluide et performante. Toutefois, je sais déjà que je ne pourrais pas résister très longtemps, car ce genre d’innovation vient rajouter encore un peu plus d’optimisme et d’enthousiasme dans ma conviction que la technologie nous sauvera.

Et comme dit la dame à la fin : « It’s just baby steps… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.