Drifting Palm Beach

Je me fais souvent taquiner quand je viens à Palm Beach, car la réputation de la ville est d’être une ville de vieux, un peu le Nice ou l’Arcachon des Etats-Unis. Honnêtement, ce n’est pas complètement faux.

Toutefois, de temps en temps, il y a aussi un autre visage, un visage qui sent bon la testostérone, les giclées d’adrénaline, la gomme fumante sur le bitume en ébullition… et ça aussi, c’est Palm Beach !

Oubliées les vielles dames distinguées qui roulent en Rolls Royce blanches jusqu’au restaurant Français à la mode en portant sur elles le PIB du Mali rien qu’en bijoux ; elles laissent la place aux pilotes surmotivés, à des parieurs au verbe haut et à des bombes aussi bronzées que siliconées.

Tenez, je veux bien vous montrer de quoi je parle… mais n’oubliez pas de monter le son et de mettre en plein écran !

Evidemment, c’est une insulte à tous les efforts qu’une partie de la planète essaye de faire en matière de développement durable. Mis à part provoquer des vibrations au fond de soi, couter très cher et hypnotiser ceux qui le regardent, ça ne sert à rien et personne n’en a réellement besoin…

Mais, réfléchissez une seconde, n’est-ce pas ainsi que l’on définit également l’Art ? 😀

4 réflexions sur “ Drifting Palm Beach ”

  1. Tu rigoles ? Tu as vu à quelle vitesse ils avancent ? 😀
    Et tous ces progrès faits en matière de pneus comme de silicone… Si ça, ça ne fait pas avancer la société, je ne sais pas ce qu’il te faut !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.