C’est drôle, mais c’est grave…

Si vous ne connaissez pas John Oliver, ce n’est pas grave. Imaginez une sorte d’acteur qui jouerait un journaliste sous stéroïdes, qui aurait le sens du business et de la politique et qui aurait finalement décidé que la vie doit être satirique en toutes circonstances. Ce mec, un Anglais d’origine qui a l’humour manifestement codé dans son ADN, est énorme. Une vraie machine de guerre.

Vous savez que le thème de la Neutralité de l’Internet me tient particulièrement à coeur. J’en ai déjà parlé plusieurs fois, ici ou .

Pour John aussi, préserver la Neutralité est important. Il est conscient qu’en ce moment même, elle est assiégée de toutes parts et que la lutte est inégale malgré le soutien de la très grande majorité des OTT mais aussi de tous les utilisateurs qui font l’effort plus de 30 secondes de s’intéresser au sujet. Avec un talent immense, il nous explique ce qui est en train de se passer au Etats-Unis et comment la FCC s’apprête à mettre à mort la Neutralité.

Regardez ces 13 minutes, c’est limpide… et surtout, c’est hilarant (la façon de l’expliquer, pas le sujet qui lui est dramatique). Pas d’excuse, je sais que c’est en Anglais mais des sous-titres sont disponibles !

J’espère que cette vidéo aide les plus sceptiques d’entre vous à mieux comprendre la teneur de cet enjeu. Pour ceux qui ne se sentiraient pas concernés, comprenez bien que si la Neutralité tombe aux Etats-Unis, elle tombera très vite en Europe, en Asie et dans le reste du monde. Gérer le débit en fonction de la nature du traffic et faire payer pour livrer plus vite des contenus est un cancer métastasé dont l’Internet ne pourra pas guérir. Dès la 1ère brèche ouverte, ce ne sera plus qu’une question de temps pour que le mal ne se répande et l’on pourra considérer le malade comme définitivement condamné. Je sais que l’image est forte, mais c’est la plus juste et précise que j’ai trouvé.

Je suis infiniment admiratif de John Oliver, qui m’a tellement fait rire avec un sujet qui me donne pourtant envie de pleurer. Si vous avez 5 minutes, suivez son conseil et laissez un petit commentaire à la FCC, même si vous n’habitez pas aux Etats-Unis. On ne sait jamais, cela pourrait avoir une influence ou, au moins, retarder un peu plus l’échéance à défaut de l’annihiler.

Une réflexion sur “ C’est drôle, mais c’est grave… ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.