Ces rencontres qui m’ont marqué en 2015

Je ne sais pas si cette année aura été belle pour vous mais, de mon coté, je vais m’efforcer de n’en retenir que ce qui aura été positif, et notamment toutes ces rencontres magnifiques que j’ai eu la chance de faire. Il me semble que l’esprit de Noël – au-delà de faire un maximum de chiffre d’affaires quand on est commerçant – est d’abord de partager de bonnes vibrations avec ceux qu’on aime et ceux que l’on a déjà pardonné. En plus, c’est excellent pour le Karma !

Tout au long de l’année, j’ai rencontré des gens divers et extraordinaires. Sans vouloir faire une liste exhaustive pour n’oublier personne, je voudrais citer en vrac quelques uns de ces profils.

J’ai diné avec un entrepreneur extraordinaire qui n’est pourtant jamais devenu riche malgré une intelligence rare. Doit-on seulement mesurer le succès à l’argent que l’on est capable de créer ? J’ai toujours pensé que la notion de réussite était très personnelle. Ce garçon m’en a apporté la preuve. J’aimerai réussir un jour comme il a pu le faire.

J’ai parlé avec une femme entrepreneur qui m’expliquait qu’il était infiniment plus dur d’y arriver pour elle que pour un homme. Je pense que c’est vrai et qu’il y a des inégalités immenses à combler sur ce plan… mais dans le cas présent, cette femme était tout simplement incapable de la moindre créativité, te donnait envie de la fuir et non de la suivre sans même parler de sa vision qui n’avait aucun sens. Nous devons travailler à ce que les inégalités de notre société s’effacent, mais je ne supporte pas vraiment ceux qui se cachent derrière cette situation pour reporter leur incompétence sur d’autres que sur eux-mêmes. Un entrepreneur qui se rate – ce n’est pas grave – le doit d’abord à lui même. Quand il réussi, c’est aussi grâce à lui en premier lieu, peu importe que lui soit en fait elle. Entreprendre est difficile, pour un homme ou pour une femme. Je connais des femmes brillantes, qui sont des leaders naturels sans avoir besoin de quotas positifs et encore moins qu’on ai pitié d’elles. Elles sont bonnes à ce qu’elles font et travaillent dur pour le rester. C’est tout. Nous jouons tous à un jeu avec des règles difficiles, et ces femmes entrepreneurs qui réussissent jouent simplement beaucoup mieux que la majorité d’entre nous.

J’ai pris un café avec un Homme politique français qui m’a donné envie de le suivre et de m’intéresser à nouveau à la politique, alors que je pensais cette cause définitivement perdue pour moi. Il avait un discours d’ouverture que je qualifierai de « bon sens éclairé », assez éloigné du clivage partisan gauche-droite. L’arrivée d’Obama au pouvoir m’avait impressionné en 2008 car l’enthousiasme autour de cet événement était palpable, presque physique, ici aux Etats-Unis et partout dans le monde. Nous avons besoin de leaders, d’être humains qui donnent envie, qui ont une vision et des valeurs dans lesquelles nous puissions nous retrouver à défaut d’avoir la solution à tous les problèmes. J’ai eu la chance de croiser des tonnes de politiques y compris à très au niveau. A chaque fois, j’étais infiniment concentré pour ne pas dire, sur mes gardes, car ces personnes sont des champions du charisme et de la séduction. Tu dois donc toujours garder en tête que tu joues contre bien plus costaud que toi. Je ne crois pas vraiment m’être fait balader cette fois, et je vais sans doute mettre un peu de mon énergie à son service, en 2016, pour contribuer modestement à donner une chance à ses idées.

Au fil d’une levée de fonds pour une startup dans laquelle j’ai investi l’année dernière, j’ai rencontré beaucoup de sportifs de haut-niveau que je ne connaissais pas avant. J’ai découvert à l’occasion que certaines personnes avaient un coeur plus grand que leur célébrité et souvent une vision très naïve du monde qui les entoure. Un oeil superficiel les prendrait ainsi pour des idiots ou des candides, mais c’est faux. Ceux qui m’ont le plus impressionné sont intelligents et ont simplement décidé que les valeurs de leur sport sont celles qui doivent guider leur vie, personnelle et professionnelle. Ils s’investissent, aident quand ils peuvent, donnent leur avis, plaisantent pour te détendre quand il sentent que tu es trop sous pression… Bref, beaucoup sont devenus des amis et des associés pour qui j’ai une infini admiration qui ne prend même pas en compte leurs performances sur le terrain ou dans leur sport.

J’ai rencontré des dizaines d’autres personnes, brillantes, travailleuses, célèbres, anonymes, riches d’argent, riche de coeur, parfois des deux… Chacun m’a construit et m’a appris quelque chose. J’en retiens surtout 2 points importants : tu ne fais pas de belles rencontres si tu n’es pas ouvert vers les gens et tu ne peux devenir un meilleur humain qu’en t’entourant de gens qui sont eux-mêmes de meilleurs humains.

Dans quelques jours, je vous offrirai un joli cadeau pour bien commencer 2016, mais en attendant, je vous souhaite de passer le plus merveilleux des Noël en compagnie de ceux qui comptent pour vous. Pardonnez ceux qui se sont mal comportés avec vous cette année, ils ne valent pas la peine que vous perdiez une minute en rancoeur et aidez ceux qui ne vous aiment pas à vous oublier pour éclaircir d’entrée votre année 2016. Enfin, prenez 5 minutes pour envoyer un message à ceux qui vous manquent pour le leur dire, ça fait du bien à l’âme.

Joyeux Noël à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.